• 5.jpg
  • 6.jpg
  • 3.jpg
  • 1.jpg
  • 4.jpg
  • 2.JPG

Arrestation de Mohamed Youssouf BATHILY dit RasBath


Communiqué de presse conjoint

Arrestation de Mohamed Youssouf BATHILY dit RasBath : « Nous réaffirmons notre attachement à la liberté d’expression mais aussi à l’Etat de droit »

Ras

  1. 1.AMDH – Association malienne des droits de l'Homme
  2. 2.CNDH-Commission Nationale des Droits de l’Homme
  3. 3.WILDAF Mali _ Femmes Droits Développement en Afrique

Bamako, 17 août 2016- Ce matin une manifestation pour la libération de Mohamed Youssouf Bathily dit Rasbath arrêté dans la nuit du 15 août a dégénéré et a été violemment réprimée par les forces de défense et de sécurité.

Le 15 aout 2016 aux environs de 20 heures, Mohamed Youssouf BATHILY dit RasBath chroniqueur à la radio Maliba FM, notamment dans l’émission « cartes sur tables », a été arrêté par des forces de sécurité et emmenés au Camp 1 de la gendarmerie de Bamako.

Nos organisations se sont mobilisées pour s’enquérir de ses conditions d’arrestation et des charges retenues contre lui. Selon les autorités judiciaires, il a été arrêté pour « outrage public à la pudeur».

Ce matin il devait comparaitre devant le Procureur de la République près le Tribunal de Grande instance de la commune 4 de Bamako. Plusieurs manifestants se sont alors mobilisés devant le tribunal pour exiger sa libération, mais la manifestation a dégénéré et les forces de sécurité ont recouru à des gaz lacrymogènes et des tirs de balles. qui ont occasionné au moins un (01) mort, plusieurs blessés tant du côté des manifestants que du côté des forces de sécurité et des dégâts matériels.

Nos organisations condamnent l’utilisation excessive des armes létales dans le maintien d’ordre et appellent les autorités à identifier les responsabilités et à les sanctionner le cas échéant.

Nos organisations appellent les populations en général et les manifestants en particulier à plus de retenue et au respect de l’Etat de droit.

Nos organisations exhortent les autorités judiciaires à faire toute la lumière sur les conditions d’arrestation de monsieur Mohamed Youssouf Bathily.

Enfin, nos organisations tiennent à réaffirmer leur attachement indéfectible à la liberté d’expression et à l’Etat de droit, principes consacrés dans la constitution malienne du 25 février 1992

Fait à Bamako, le 17 Août 2016

Contacts presse :
AMDH : Me Moctar Mariko (président) +223 76 4235 70

CNDH : Me Kadidia SANGARE, Présidente, +223 66 75 51 24

WILDAF : Mme Bouaré Bintou Founè SAMAKE, 66 73 04 26