• 4.jpg
  • 3.jpg
  • 2.JPG
  • 5.jpg
  • 6.jpg
  • 1.jpg

Mali_Un premier pas qui doit en appeler d’autres : Al Mahdi condamné à 9 ans par la CPI

Communiqué de presse conjoint FIDH-AMDH

Mali_Un premier pas qui doit en appeler d’autres : Al Mahdi condamné à 9 ans par la CPI

Abou tourab

(Bamako, la Haye) Aujourd’hui, les juges de la Cour pénale internationale ont condamné Ahmad Al Faqi Al Mahdi, alias Abou Tourab, à 9 ans d’emprisonnement pour sa responsabilité dans la destruction des mausolées de Tombouctou. Nos organisations se félicitent de cet important verdict, qui reconnaît l’impact de ces destructions sur les populations affectées et la communauté internationale mais appellent la Procureure de la CPI à continuer ses enquêtes et poursuites des auteurs d’autres crimes commis dans le nord du Mali, en particulier les crimes de violences sexuelles.

« Ce verdict représente une victoire pour les victimes des crimes commis au Mali depuis 2012, en particulier pour les populations de Tombouctou. Il s’agit d’un signal fort adressé aux auteurs de crimes de guerre liés à la destruction du patrimoine culturel, qui vise a détruire l’âme des populations, comme les juges l’ont reconnu.» a déclaré Me Drissa Traore, vice président de la FIDH. « Cette victoire a néanmoins un goût d’inachevé, car nous aurions souhaité que les charges visant Al Mahdi soient étendues aux crimes commis contre les personnes. »

Mission de plaidoyer de l'AMDH er FIDH à New York en amont du renouvellement du Mandat de a MINUSMA

Interface à New York auprès des Nations Unies L'objectif principal est d'apporter une analyse du terrain et une évaluation du travail de la Minusma du point de vue de la société civile locale afin d'influencer le texte de la résolution portée par la France renouvelant le mandat de la Minusma, en suggérant des recommandations relatives au renforcement de la mission et en particulier concernant: - des moyens accrus pour la division des droits de l'Homme - l'établissement de la Commission internationale d'enquête prévue dans l'Accord de Ouagadougou et l'Accord de paix issu du processus d'Alger. - le renforcement du système judiciaire malien et le processus de réforme du secteur de la sécurité - le processus de DDR Des rendez-vous suivants avaient organisés - Mission France (penholder) - Mission US - Mission UK - Mission Sénégal (y compris en tant que Peacekeeping Operations Working Group) - Mission Angola (y compris en tant que Working Group on Conflit Prevention and Resolution in Africa) - Mission Egypte (y compris en tant que Counter-terrorism Committee) - Mission Espagne - Mission Nouvelle-Zélande (y compris en tant que Al Qaida Sanctions Commitee) - Mission Ukraine - Mission Japon - Mission Urugay - Mission Malaysia - Département des opérations de maintien de la Paix - OHCHR (Y compris la Peace Missions Support Section) - Département des affaires politiques : Office of the Special Envoy for the Sahel (UN integrated Sahel Strategy).

la société civile sur la participation citoyenne et la promotion de la démocratie en Afrique Francophone.

AMDH en direct de l'hôtel Terroubi à Dakar où se tient depuis ce matin la conférence de la société civile africaine sur la participation citoyenne et la promotion de la démocratie en Afrique Francophone.

Moctar et Bintou


La conférence qui se déroulera jusqu'à demain est organisée par la fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) en partenariat avec l'OIF.
La participation malienne est assurée par la présence de Me Moctar MARIKO président de l'AMDH et MMe Bintou Founé Samaké présidente de Wildaf Mali.

Mali_64 Séssion CEDEF_Rapport Alternatif OSC AMDH-FIDH-WILDAF-GPDCF-AJM-DEMESO-MUSONET-F&DH__Juillet 2016

64ème session du Comité pour l´élimination de la discrimination à l´égard des femmes

Aujourd'hui,15 juillet 2016, le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes examine le rapport du Mali sur la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits des femmes.

GENEVA

À cette occasion, la FIDH et une coalition d’organisations maliennes (l’Association des Juristes Maliennes (AJM), l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH), l’Association pour le Progrès et la Défense des Droits des Femmes (APDF), l’Association DEMESO, Femmes & Droits Humains (F&DH), le Groupe Pivot Droit et Citoyenneté des Femmes (GPCDF), Women in Law and Development in Africa (WILDAF) et MUSONET) demandent au Comité de relayer leurs préoccupations et revendications concernant les discriminations persistantes à l’égard des femmes maliennes.

Mali : Les ONG demandent une enquête sur les 4 manifestants tués par les forces maliennes à Gao

Mali : Les ONG demandent une enquête sur les 4 manifestants tués par les forces maliennes à Gao

Gao manifest

L’ouverture rapide d’enquêtes sur la répression violente de la manifestation du 12 juillet à Gao est impérative pour le maintien d’un climat de confiance entre les populations et les forces de défense et de sécurité maliennes.


Paris, Bamako, Gao, le 13 Juillet 2016 -  Le 12 juillet 2016, une manifestation de protestation des jeunes de Gao contre la mise en place des autorités intérimaires prévues dans l’accord de paix d’Alger a été violemment réprimée par les forces de défense et de sécurité maliennes faisant 4 morts, une trentaine de blessés dont au moins 3 cas graves et une vingtaine d’arrestations dont leur libération est survenue plus tard.
Nos organisations condamnent la répression violente de cette manifestation pacifique, demandent le strict respect de l’intégrité des populations civiles et l’ouverture rapide d’une enquête afin de faire la lumière sur les faits et responsabilités et en sanctionner les auteurs et responsables.