• 4.jpg
  • 2.JPG
  • 5.jpg
  • 1.jpg
  • 3.jpg
  • 6.jpg

Mali- Le conseil de sécurité renforce le mandat de la MINUSMA

Communiqué de presse conjoint

FIDH - Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme
AMDH - Association malienne des droits de l'Homme

Mali- Le conseil de sécurité renforce le mandat de la MINUSMA

Bamako, New-York, le 30 juin 2016 - La FIDH et son organisation membre au Mali, l'AMDH, se félicitent du renforcement du mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), lors de son renouvellement par le Conseil de sécurité le 29 juin 2016. La résolution 2295 prend en compte leurs différentes recommandations, qu'une délégation de l'AMDH avait  formulées  lors de la mission de plaidoyer effectuée à New York du 16 au 19 mai 2016.

Mali - Journée mondiale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit : À quand des actes judiciaires en faveur des victimes ?

Mali - Journée mondiale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit : À quand des actes judiciaires en faveur des victimes ?

Communiqué conjoint

FIDH – Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme
AMDH – Association malienne des droits de l'Homme
WILDAF – Femmes Droits Développement en Afrique
DEME SO - Association DEMESO
AJM – Association des Juristes Maliennes
CCC - Collectif Cri de Cœur
2R-AVEN- Réseau régional des associations des victimes des événements du Nord



Paris, Bamako, Tombouctou, Gao, Kidal, Mopti – A l'occasion de la journée mondiale pour l'élimination des violences sexuelles en temps de conflit, nos organisations, aux côtés des victimes des violences sexuelles liées au conflit au nord du Mali, attendent des autorités maliennes des actes concrets en faveur de la lutte contre l’impunité des crimes sexuels. En dépit des plaintes pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité déposées par nos organisations en 2014 et 2015 et les dispositions de l’accord de paix en faveur de la protection des droits de l’Homme dont l’application tarde à se concrétiser, aucune mesure significative n’a été prise en faveur des victimes de violences sexuelles.

image

Mali_Pour un renforcement du Mandat de la MINUSMA

Communiqué de presse conjoint FIDH-AMDH

Mali : pour un renforcement du mandat de la MINUSMA

MINUSMA Mali

Bamako, New York, 15 juin 2016. Alors que le mandat de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) doit être renouvelé le 30 juin, la FIDH et l’AMDH demandent au Conseil de Sécurité des Nations Unies de fournir à la Mission les moyens de défendre son mandat dans un contexte sécuritaire extrêmement dégradé qui rend difficile la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, lequel est par ailleurs ralenti par le manque de volonté politique des parties signataires.

Table ronde de la societé civile avec Mme Bangura avec la Représentante spéciale de l'ONU sur les violences sexuelles en période de conflit et et la Sous-Secrétaire d'Etat des Etas-Unis à la sécurité civile, la démocratie et les droits humains.

Le 15 avril 2016, la coalition composée de (WILDAF, FIDH, AMDH, AJM, CCC et DEMESO) a participé à une table ronde à la résidence de l'Ambassadeur des Etats-Unis avec la Représentante spéciale de l'ONU sur les violences sexuelles en période de conflit et la Sous-Secrétaire d'Etat des Etas-Unis à la sécurité civile, la démocratie et les droits humains.

Coalition avec Mme Bangoura VBG

Intervention Orale de l'AMDH et FIDH à la 58ème Session ordinaire de la CADHP sur la situation des droits de l'Homme, Banjul, Gambia, 6 Avril 2016

Madame la Présidente
Mesdames/Messieurs les commissaires
Mesdames/Messieurs les représentants du Gouvernement du Mali
Mesdames et Messieurs

declaration Mali

Je me réjouis de prendre la parole à cette tribune au nom de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH), et au nom d’une coalition de lutte contre l’impunité et d’assistance aux victimes de violations de droits humains au Mali, y compris les violences sexuelles, composée de l’AMDH, la FIDH, WILDAF/Mali, Association des juristes Maliennes, clinique Juridique DEMESO et le Collectif Cri de cœur.

Nos organisations remercient la commission de leur avoir donné l’occasion d’attirer davantage son attention sur la situation des droits humains au Mali post conflit.
Notre déclaration sera d’une part axée, sur les récentes violations de droits humains et d’autre part sur l’état des lieux du processus judiciaire et la lutte contre l’impunité des crimes commis pendant la crise déclenchée en 2012.